Playstation 5 vs Xbox Series X/S : Tout savoir sur les consoles nouvelle génération

Tous les sept ans à peu près, les joueurs du monde entier attendent les sorties des nouvelles consoles, prévues en novembre. Quel est le futur du jeu vidéo et qui remportera la “guerre des consoles” entre la PlayStation 5 et les Xbox Series X & S ?

En mars dernier, Sony dévoilait toutes les spécificités techniques de sa PlayStation 5. Microsoft, de son côté, l’avait fait un peu plus tôt pour sa Xbox Series X. Durant l'été, les deux firmes ont continué d'égrainer les informations avec le design, les manettes, les jeux exclusifs et les services associés. S'il reste encore quelques zones d'ombre, nous savons aujourd'hui presque tout des deux consoles qui arriveront au mois de novembre.

lles seront lancées à deux jours près. Le 10 novembre pour la Xbox Series X et le 12 novembre pour la PS5. Et pourtant elles partagent deux philosophies radicalement différentes. La PS5 et la Xbox Series X misent sur le 4K à 60 FPS, promettent le ray tracing pour tous, et cela s’arrête là. Qu’est-ce qui les sépare, de quoi vont-elles être capables ou qu’est-ce que vont apporter les jeux nouvelle génération? On passe tout ça en revue!

Nous avons donc toutes les cartes en main pour organiser un face à face entre les deux modèles. Alors faites vos jeux, rien ne va plus. Entre la PS5 de Sony et la Xbox Series X de Microsoft, laquelle des deux consoles remporte ce match préliminaire ?

PS5 : avantage au SSD NVMe

Face à la PS4, qui était un PC facile à programmer, la PS5 change de cap. Elle reste basée sur une architecture X86, mais elle affiche une puissance brute moins élevée que la Xbox Series X. La différence de prix se situe dans le lecteur SSD NVMe qui possède une avance technologique de plus de deux ans sur les PC.

Il augure une nouvelle façon de charger les textures en temps réel, permettant des choses jusqu’ici impossibles grâce à sa vitesse de transfert de 5,5 GO/s face aux 2Go/s de la Xbox Series X. On pense notamment à la bande-annonce de Ratchet and Clank où l’on voit passer les deux héros à travers de multiples dimensions. Sur une Xbox Series X ou un PC actuel, ce type d’effet est tout simplement impossible. Stocker plusieurs univers en mémoire prendrait bien trop de place.

Seul le SSD NVMe de la PS5 capable de streamer les textures permet ce genre d’effet.  Revers de la médaille, cette méthode exige une façon de programmer différente que les jeux multiplateformes ne pourront exploiter. Le risque est donc de voir seuls les jeux Sony utiliser cette technique. Heureusement, Sony qui mise sur les exclusivités possède de nombreux studios.

Du côté des dimensions, la PS5 semble énorme si l’on se fie à la comparaison des lecteurs Blu Ray effectuée sur Redditt, chose que Sony a confirmée. La PS5 va être très grande, à tel point que la PS4 Pro semble petite à côté. C’est de toute façon une obligation pour la refroidir vu la puissance atteinte. Si Sony l’a présentée en version blanche, le constructeur a confirmé qu’elle existera également noir intégral.

Xbox Series X : avantage à la puissance

La Xbox Series X a été développée avec la philosophie de la première Xbox (et de la PS4). De la grosse puissance brute reposant sur les dernières technologies. Si le processeur semble le même que celui de la PS5, la partie graphique est cadencée à une fréquence moins élevée. Mais elle possède 56 unités de calcul (Compute Unites CU ) contre 36 pour la PS5. Semblant de rien, cette différence est énorme. Pour résumer rapidement, un Compute Unites est comme un coeur contenant 64 Stream Processor qui se chargent des calculs en virgule flottante et quatre TMU chargées des textures.

Plus on en a et plus la différence se voit. Par exemple la Xbox One possède 12 CU contre 18 pour la PS4. Heureusement, Sony a cadencé sa partie graphique à 2230 Ghz GHz contre 1825 MHz pour Microsoft pour que chaque CU calcule un peu plus vite. Mais la différence de Compute Units joue en faveur de Microsoft. Elle est suffisante pour donner un bel avantage à la Xbox Series X lorsque viendra le temps des comparatifs des jeux multiplateformes.  Sur le papier, c’est une machine puissante. Taillée pour du 4K à 60 FPS et qui devrait assurer du 120 FPS dans les jeux en 1440p dédiés.

Côté design, elle arbore des dimensions assez conséquentes, et mise sur une sobriété des formes face à une PS5 plus technologique dans sa robe.

Qu’est-ce qu’elles apportent?

De nouvelles technologies vont permettre de décharger le SOC ou la mémoire sur des tâches qu’ils effectuaient habituellement. Cela libère donc de la puissance, et le gain visuel va être donc plus grand que ne le laisse supposer la puissance de ces machines.

Au niveau des jeux, les temps de chargement sans commune mesure des SSD NVMe vont autoriser des niveaux plus grands et des jeux encore plus impressionnants et détaillés. Concrètement, ils permettent de charger et décharger les éléments en mémoires à grande vitesse. Au lieu d’avoir un niveau au complet en mémoire, on a un quart de niveau bien plus détaillé et destructible. Tandis que le reste se charge au fur et à mesure que l’on avance.

On peut ainsi générer de plus grandes maps. Augmenter la qualité visuelle à un niveau encore supérieur à ce que les consoles afficheraient en ayant tout un niveau en mémoire.  Resident Evil 8 par exemple ne sortira pas sur Xbox One et PS4, leur antique disque dur avec un débit de transfert de 130 Mo/s face aux 2GB/s minimums des futures  consoles est bien trop lent pour les jeux next gen.

Le Ray Tracing permet des reflets du décor en temps réel qui apportent une grosse touche de réalisme. Les développeurs risquent d’en user jusqu’à la corde. Il n’est plus question du Ray Tracing balbutiant et sorti trop tôt apparu sur PC, mais d’une technique mieux maîtrisée qui élimine les premiers défauts, par exemple ne pas calculer les rayons qui ne se voient pas comme sur le plafond de l’intérieur d’une voiture pour les réassigner ailleurs.

🎮 Quelles sont les différences entre les manettes PS5 et Xbox Series X ?

Les Xbox Series X et PlayStation 5 seront accompagnées de nouvelles manettes. Ce sont deux manettes qui ont été officiellement présentées par leurs constructeurs respectifs. Et elles sont toutes les deux assorties aux coloris des consoles. Elles se déclinent toutes les deux en noir et en blanc.

La manette la plus intéressante est sans conteste la DualSense de la PS5. Tout d'abord, son design général reprend celui de la DualShock 4, mais Sony opte pour des lignes plus futuristes et plus arrondies. Nous retrouvons la surface tactile apparue dans la DualShock 4, ainsi que les boutons, croix directionnelles, gâchettes et sticks analogiques habituels. Nous retrouvons aussi une décoration LED de couleur bleue, apparue dans la seconde génération de DualShock 4.

Quelques changements à noter qui font la différence. D'abord le moteur qui génère les vibrations de la DualShock 4 est remplacé par un moteur haptique (comme dans les smartphones) pour créer des retours plus précis et plus réalistes. Ce moteur haptique est en mesure de synchroniser avec la bande-son (notamment les effets spéciaux) pour offrir une immersion plus forte.

Les gâchettes :

L2 et R2 sont adaptatives. Les créateurs de jeu peuvent choisir d'augmenter ou de réduire la résistance de ces touches afin de s'adapter aux contenus du jeu. L'exemple le plus parlant est un FPS comme Battlefield ou Call of Duty : la résistance des gâchettes évolue en fonction de l'arme. Des capteurs biométriques seraient également prévus dans la manette pour détecter le rythme cardiaque et le stress.

Le bouton Share a été remplacé par un bouton Create, qui se veut plus généraliste dans la façon d'aborder la création de contenus à partager sur les réseaux sociaux. Un micro secondaire a été rajouté pour améliorer les échanges audio avec les autres joueurs. Un port USB type-C remplace le port micro-USB pour rendre la manette compatible charge rapide. Et la nouvelle batterie offre une autonomie 4 heures plus élevée que celle de la Dualshock 4 Notez que DualSense peut également être utilisé avec la PS4.

La Xbox Series X est accompagnée du nouveau Xbox Wireless Controler. Il s'agit d'une manette qui combine les acquis du joypad Xbox One avec la manette Xbox Elite Series 2. Cependant, Microsoft a revu sa taille pour qu'elle puisse s'adapter à davantage de morphologie de mains. Elle est donc physiquement plus grande, mais elle reste parfaitement manipulable pour ceux qui ont des petites mains.

Vous retrouvez donc les gâchettes, sticks analogiques, croix directionnelle et boutons habituels. La croix directionnelle a été modernisée et renforcée. Un nouveau bouton inspiré de la touche “Share” de la Dualshock 4 fait également son apparition pour faciliter le partage de capture d'écran et de séquence de jeux. Elle est nativement compatible Xbox One et Windows.

Jeux : quelle différence? 

Avec des consoles reposant sur les PC, les jeux actuels sont d’abord réalisés sur PC, puis sont portés sur console en jouant sur les paramètres graphiques. La Xbox Series X étant plus puissante, va-t-on voir des jeux moins détaillés sur PS5 comme avec la PS4 Pro ? Dans un premier temps, d’après nos sources, les jeux seront basés sur la Playstation 5 et devraient être visuellement identiques sur Xbox Series X. Par contre, la Series X fera tourner nombre de jeux en 4K à 60 FPS alors que la PS5 va osciller entre 14440p et 4K à 30 et 60 FPS.  Les développeurs sont confrontés à deux choix, soit créer un jeu Playstation 5 moins détaillé en 4K ou à 30 FPS, ou faire le même jeu que sur Series X à 60 FPS, mais en jouant sur la résolution dynamique.

Après la présentation de Sony, Digital Foundry a analysé les vidéos postées en 4K à 60 FPS par Sony, et il semble selon leur analyse que des jeux PS5 aient recours à une résolution dynamique. Pour maintenir les 60 FPS, la console baisserait la résolution qui serait alors upscalée en 4K, comme sur PS4 Pro. Digital Foundry a également noté des jeux qui seraient à 30 FPS, cependant, face à des versions Alpha ou Bêta, il est encore trop tôt pour en juger. Les développeurs peuvent avoir montré des versions stables autour de 30-40 FPS et travaillent à atteindre les 60.

Transfert de jeux, abonnements et accessoires

Les deux constructeurs vont appliquer un programme permettant de ne pas payer les jeux achetés sur Xbox One ou PS4 qui sortiront sur Playstation 5 et Xbox Series X… mais pas de la même manière et pas pour tous les jeux, ce qui complique un peu la chose.

Les deux constructeurs vont appliquer un programme permettant de ne pas payer les jeux achetés sur Xbox One ou PS4 qui sortiront sur Playstation 5 et Xbox Series X… mais pas de la même manière et pas pour tous les jeux, ce qui complique un peu la chose.

Sur Xbox Series X, le programme Smart Delivery promet de bénéficier de la version new gen concernant les jeux achetés en digital et donc liés au compte Microsoft. Cela ne concernerait donc pas les versions boites, Microsoft  n’ayant rien précisé sur ce point. Plusieurs éditeurs comme Ubisoft ou CD Projekt Red ont annoncé que Assassin’s Creed Valhalla ou Cyberpunk 2077 bénéficieront de ce programme. Tous ne jouent pas le jeu. Cependant, comme Electronic Arts qui a annoncé que le smart delivery ne serait valable que durant les six premiers mois de lancement de la Series X.

Sur Playstation 5, Sony ne met pas de programme en place, mais laisse le choix aux éditeurs. Certains comme Bungie avec Destiny 2 ont annoncé qu’il n’y aurait rien à payer si l’on a déjà le jeu sur PS4. Mais le flou demeure au sujet de nombreux autres titres.

Le mieux sera de consulter le site des constructeurs qui ne manqueront pas de lister les jeux bénéficiant du transfert gratuit.

Du côté des accessoires, que ce soit sur Playstation 5 ou Xbox Series X, les deux consoles seront compatibles avec tous les accessoires sortis sur la génération précédente. On pourra donc profiter du PS VR sur PS5 ou garder son casque audio ou son clavier de manette sur Series X.

Rétro compatibilité

La PS5 sera rétrocompatible avec la plupart des jeux sortis sur PS4. Concernant les jeux de la PS1 à la PS3, eh bien c’est non. Leur hardware diffère bien trop de la Playstation 5 pour être compatible. Des émulateurs seraient envisageables pour la PS1 et la PS2, mais cela serait-il payant? Sony devrait donc comme sur PS4 proposer les anciens jeux jouables via son service de streaming de jeux.

Du côté de la Xbox Series X, Microsoft a annoncé une rétro compatibilité totale avec la Xbox One et la première Xbox. Les jeux portés de Xbox 360 sur Xbox One X seront tous compatibles, et Microsoft compte en ajouter et rendre le catalogue disponible dans sa majorité. La tâche de Microsoft est tout de même grandement facilitée par rapport à Sony. La Xbox et la Xbox One reposent sur un processeur X86 comme la Series X, et la Xbox 360. Elle possède une architecture facile à programmer relativement proche d’un PC, et donc plus facile à émuler que le CELL de la PS3 et ses multiples cœurs qui fonctionnaient d’une manière totalement différente d’un processeur X86.

Conclusion : il faut acheter laquelle ?

Si l'on se réfère aux spécificités techniques pures et dures, il est indéniable que la plus puissante des deux consoles sera la Xbox Series X. N'en déplaise aux fans de Sony. Mais le choix d'une console ne se résume évidemment pas à la puissance de la plate-forme. Les jeux sont tout aussi importants, sans oublier la manette. Sur ce dernier point, Sony montre une inventivité rare pour améliorer l'existant et développer de nouveaux services.

Autant dire que ce n’est pas tout le monde qui pourra se payer ces consoles. La Xbox Series X bénéficie cependant de son offre à 35$ par mois sur deux ans. D’autant plus que si l’on fait le calcul, Microsoft n’en profite pas pour vous la fait pas payer plus cher. Elle vous reviendra à 600$ au final tout en profitant du Game Pass.

La PS5 Digitale rend plus accessible la console à 499$, mais cela reste quand même toute une somme, surtout que les jeux en version numérique ne peuvent être revendus. Elle devrait néanmoins être logiquement la plus populaire des deux versions.

La Xbox Series S de son côté joue la carte de l’accessible à 379$. Tandis que l’offre à 25$ par mois sur deux ans ne vous la fera pas payer plus cher également. Elle est celle qui va donner accès aux jeux next gen au prix le plus bas et sans rogner sur la qualité visuelle. Tandis que le Game Pass va également jouer en sa faveur.

 

 

 

img

Ajouté au panier avec succès